Qui sommes nous ?   Nous contacter Adhérer Espace adhérents

Constat
Objectif
Méthode


Concertation
Elus
Administration
Autres
Presse


Acteurs
Dossiers


Adresses
Modèles de lettres
Liens
Questions et réponses

Dossiers

Accueil/Actualités

Dossiers

Statistiques sur les populations survolées en Ile de France :

Le tableau ci-dessous reprend quelques chiffres caractéristiques pour les communes des Hauts de Seine, à partir des études publiées par l'Autorité de Contrôle des Nuisances Sonores Aéroportuaires (ACNUSA).

Jusqu'en 2004, ces études ne comptabilisaient que les populations résidentes à la verticale du passage du passage des avions. Elles ont été menées par l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de la Région Ile de France.

Le 1er Février 2006, Aéroport de Paris a présenté les premiers résultats d'une étude effectuée selon la méthode "Mésange", qui prend en compte la population résidente dans une bande d'environ 2 km m de large sous le passage des avions. Ces résultats ne sont pas encore disponibles par commune.

Télécharger le document B1 au format PDF.


Survol des Hauts de Seine – Départs de Roissy par vent d'Ouest :

La carte ci-dessous a été établie par Aéroports de Paris le 18 Juin 2004, par vent d'Ouest. Les avions décollent toujours face au vent. Chaque trait représente le passage d'au moins un avion. Le trait est rouge lorsqu'il vole à moins de 1000 m d'altitude, vert entre 1000 et 2000 m, bleu à partir de 3000 m.

La carte montre que tout le Nord des Hauts de Seine est survolé par des avions volant à moins de 3000 m. En phase de décollage, avec des moteurs quasiment à pleine puissance, ces avions sont encore très bruyants.

Télécharger le document B2 au format PDF.


Survol des Hauts de Seine – Arrivées au Bourget par vent d'Est :

La carte ci-dessous a été établie par Aéroports de Paris le 14 Juin 2004, par vent d'Est. Les avions atterrissent toujours face au vent. Chaque trait représente le passage d'au moins un avion. Le trait est rouge lorsqu'il vole à moins de 1000 m d'altitude, vert entre 1000 et 2000 m, bleu à partir de 3000 m.

La carte montre que quasi-totalité du département est survolée à basse altitude (moins de 1200 m) à destination du Bourget par vent d'Est. Ces vols pratiquement à l'horizontale sont très bruyants, le pilote gardant les moteurs à une puissance forte, pour des raisons de sécurité, tout en freinant l'appareil avec l'ouverture des volets.

Télécharger le document B3 au format PDF.


Prévisions de croissance du trafic :

Diverses études existent. ADNA 92 a retenu celle qui aboutit aux résultats les plus modérés, établie par Eurocontrol. Cette étude indique une croissance annuelle située au maximum à 3,4 % par an, soit un doublement en 21 ans. En France, on retient en général une croissance comprise entre 4 et 5 % par an, soit un doublement du trafic entre 15 et 18 ans.

Télécharger le document B4 au format PDF.


Pollution atmosphérique : mesure des rejets

La note ci-dessous, reproduite à partir du site AIRPARIF, montre que la pollution des avions est gravement sous-estimée. En effet, selon une convention internationale, on ne tient compte que d'une petite partie des rejets émis par les avions :
- pendant les 4 minutes précédant l'atterrissage,
- pendant les 3 minutes correspondant au décollage, sur la piste et en ascension,
- pendant le temps de manœuvre au sol, estimé à 26 minutes quelle que soit la durée réelle.

Télécharger le document B5 au format PDF.


Pollution atmosphérique : conséquences sanitaires

Les diagrammes ci-dessous montent que pour les affections respiratoires, les principales victimes de la pollution atmosphérique ne sont pas les adultes mais les enfants et les adolescents. En effet, le surcroît d'hospitalisation provoqué par une augmentation de la pollution se situe entre 1 % et 6 % en moyenne, mais entre 2 % et 9 % pour les moins de 15 ans. Ces chiffres ne correspondent pas aux mesures en cas de pic de pollution, mais d'une simple augmentation jusqu'au niveau médian.

Télécharger le document B6 au format PDF.

Retour en haut de page    



Site réalisé par ALFA FRANCE sarl